Flottille de la liberté : Non à la barbarie

31 mai 2010

Le gouvernement Netanyahou a commis l’irréparable : ses commandos ont donné l’assaut contre la flotille de la liberté, faisant 19 morts.

Cet acte de guerre est une véritable provocation contre la communauté internationale : il s’est déroulé dans les eaux internationales et visait des bateaux civils transportant plusieurs centaines de personnes, dont des députés européens et français, venus tenter de briser pacifiquement un blocus dont les Nations unies exigent la levée.

Jamais les dirigeants israéliens n’auraient déployé cette violence s’ils n’avaient bénéficié, depuis des mois, de la complaisance de nombreux responsables occidentaux, à commencer par Nicolas Sarkozy et Bernard Kouchner. Après la tragédie, cette complaisance doit cesser.
Le ministre des Affaires étrangères doit immédiatement :
- convoquer l’ambassadeur d’Israël et le menacer de mesures de rétorsion ;
- exiger la levée sans délai du blocus de Gaza ;
- agir, à Bruxelles, pour la suspension de l’accord d’association Union européenne-Israël ;
- intervenir, à New York, pour une réunion rapide du Conseil de sécurité destinée à condamner l’action israélienne et à prendre des mesures pour la sanctionner.

La fédération SUD-PTT appelle à participer aux rassemblements qui se tiendront dans de nombreuses villes de France dès ce soir à l’initaitive notamment de l’Association France-Palestine Solidarité (AFPS)

Compte rendu de la délégation reçue par le Quai d’Orsay

PDF - 43.3 ko
Gaza : Non à la barbarie
Communiqué de la fédération SUD-PTT

Sud - Contact - Informations légales - Aide - Publication des comptes annuels