Un directeur veut exterminer son personnel

15 avril 2010

Rémi KARCHER, directeur de la Poste Paris Sud demande l’extermination d’une partie de son personnel.

Par courriel en date du 5 mars dernier et envoyé l’ensemble des Directeurs de Vente des bureaux de poste du Sud de Paris (5è, 6è, 7è, 12è, 13è, 14è, 15è et 16è arrondissement), ce directeur donne des consignes et tient des propos d’une gravité extrême.

M. KARCHER exige l’ouverture de la “chasse sans quota” aux vendeurs, “jusqu’à épuisement (rapide) des
espèces qui ne sont pas protégées”
et “l’extermination des vendeurs à 0” .
Les mots employés impliquent de fait un mode de management par la terreur, et se traduisent sur le terrain par des réorganisations inhumaines, avec des objectifs commerciaux
irréalisables.

Cette pression commerciale permanente, les réorganisations imposées et ce management autoritaire produisent toujours plus de stress, de pathologies lourdes, d’états dépressifs.
Les agents n’arrivant pas à faire les objectifs chiffrés étant en ligne de mire et subissent de fortes pressions au départ (licenciements “pour insuffisance professionnelle” qui se généralisent), véritable plan social ayant pour finalité de faire craquer les agents.
A titre d’exemple, 17% des postes de GESCLI (Gestionnaires Clientèle) sont supprimées cette année dans cette direction de Paris Sud. Tous les agents sont fortement impactés.

C’est l’une des causes de la grève illimitée des bureaux de poste de Paris St Fargeau et de Paris Edith Piaf, démarrée le 6 avril, contre les 2 suppressions d’emplois, le changement de régime de travail et la déshumanisation des conditions de travail et d’accueil.

Pour le syndicat SUD, ces propos révoltants ne sont pas un simple dérapage d’un Directeur, mais une stratégie nationale du Siège de La Poste, entreprise récemment privatisée, qui
impose dans la souffrance une réorganisation aux forceps du service public et du métier des salariés.

Lors d’une rencontre avec M. KARCHER début janvier de cette année, le syndicat SUD l’avait alerté de manière ferme sur les dérives managériales, le malaise des agents et
l’augmentation des licenciements et pressions au départ...
Au-delà du départ évident de M. KARCHER à ce poste, le syndicat SUD exige l’arrêt de cette politique managériale par la terreur, l’arrêt des réorganisations et des pressions commerciales, sous peine de voir les dérives et drames vécues à France Télécom se reproduire.

En lien ci-contre, outre la copie du mail incriminé, vous trouverez un communiqué fédéral suite à la présentation du Plan d’affaires 2010-2015 au Conseil d’Administration de La Poste du 15 avril qui programme une charrette de 50 000 emplois à supprimer d’ici 2015.

PDF - 72.1 ko
Plan d’affaires 2010-2015 : vers 50 000 suppressions d’emploi
Communiqué de presse fédéral suite au CA de la Poste
PDF - 2 Mo
Tract avec le mail de R. Karcher

Sud - Contact - Informations légales - Aide - Publication des comptes annuels